Solutions alternatives

Découvrez les solutions alternatives pour couvrir vos risques d’entreprise

Choix et ajustement des franchises et rétentions, assurances paramétriques pour permettre la couverture des risques liés au changement climatique, création de votre propre société de réassurance… Verlingue, courtier en assurances spécialisé dans la protection des entreprises, a développé une expertise unique pour répondre à vos besoins de financement des risques mal ou non couverts par le marché traditionnel et optimiser l’achat d’assurance.

Les entreprises sont exposées à une multitude de risques qui peuvent impacter leur activité. Pour autant, l’assurance traditionnelle n’est pas toujours en mesure de proposer un contrat adéquat : refus de prendre en charge certains risques, coûts trop élevés des primes, critères d’éligibilité draconiens, garanties limitées… Pour financer ces risques mal ou non couverts par les contrats d’assurance classiques, différentes alternatives sont possibles : ces « transferts de risques alternatifs » ou ART, en anglais, sont le prolongement de l’analyse de risques de l’entreprises et de la mise en place d’un plan de prévention et de protection. Verlingue étudie avec vous l’opportunité et la pertinence de déployer ces solutions sur-mesure au sein de votre entreprise, en fonction de vos besoins.

La réponse Verlingue

01
Un financement du risque par le bilan

L’alternative la plus simple à l’assurance est l’autofinancement du risque, mais c’est souvent un choix risqué. Une seconde option consiste à optimiser les montants de franchise de vos contrats. Nos experts vous accompagnent dans cette démarche pour faire le meilleur choix et défendre au mieux vos intérêts. Ils déterminent pour vous le niveau de franchise optimal en fonction de la sensibilité au risque de votre organisation. En fonction de vos besoins, ils vous proposent des solutions complémentaires sur mesure. En cas de sinistre, nos équipes sont à vos côtés à chaque étape pour gérer vos franchises, et, en cas de dommage créé par un tiers, traiter d’éventuels recours auprès de son assureur.

02
S’assurer contre les risques climatiques grâce à l’assurance paramétrique

Grêle, forte chaleur, grand froid, inondations, baisse du niveau d’un fleuve, tempêtes… Les événements climatiques peuvent impacter votre production ou votre supply chain (dans l’agroalimentaire, le tourisme, l’industrie…). Sans expertise des dommages ni complexité administrative, l’assurance paramétrique est une solution efficace, simple et souvent moins coûteuse qu’une garantie traditionnelle. Son principe ? L’indemnité, dont le montant est fixé à l’avance, est versée dès qu’un indice est atteint (taille des grêlons, par exemple, pour un concessionnaire automobile). À partir de l’analyse de vos risques, Verlingue, qui est l’un des rares courtiers à mettre en œuvre cette solution, vous accompagnera pour étudier avec vous sa pertinence et déterminer le bon seuil de déclenchement de la garantie.

03
Créer sa captive d’assurance ou de réassurance

Certains risques font l’objet de primes très onéreuses ou ne sont pas transférables au marché. Mais cela ne signifie pas qu’ils ne peuvent pas être assurés ! La solution ? Votre groupe crée sa propre société de réassurance dont l’unique objet est d’assurer ses activités. Surtout préconisé aux grandes entreprises et aux entreprises de taille intermédiaire (ETI), cet outil d’autofinancement des risques, permet de lisser dans le temps le coût de la couverture ou de l’impact bilanciel d’un sinistre. En s’appuyant sur des partenaires spécialisés, Verlingue accompagne vos risk managers dans le montage d’une captive de A à Z : analyse du besoin et étude d’opportunité, présentation aux instances dirigeantes, création de la société, gestion…

Ce qu’il faut savoir sur les captives

  • La captive est une société d’assurance ou de réassurance appartenant à une société commerciale.
  • Au-delà de l’investissement financier (capital – frais de fonctionnement), elle doit être gérée comme toute autre entité/activité et nécessite un investissement, à la fois en temps et en expertise, pour être utilisée de manière optimale.
  • L’intérêt de la mise en place d’une captive doit être comparé avec l’économie potentielle réalisée sur la prime d’assurance transférée au marché, ainsi qu’à d’autres mécanismes de rétention tels que des augmentations de franchises. Il doit aussi et surtout s’apprécier sur le long terme au regard de son apport à la politique de management des risques de l’entreprise.

 
VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS ? NOS CONSEILLERS VOUS RAPPELLENT.

Contact

Rencontrez notre expert

Emmanuel Larcher

Manager IARD

This field is for validation purposes and should be left unchanged.